La possession des moyens de production

Les moyens de production dont fait référence l’estampillage en bas de chaque œuvre, sont très basiques  : de l’argile et les quelques outils qui permettent de la modeler, la travailler, la colorier.

L’argile est pétrie, humidifiée, étalée, modelée telle une matrice, elle est ensuite incisée, griffée, lissée, rehaussée de couleur. Un coulage de plâtre va permettre de garder une emprunte avant qu’un nouveau pétrissage de l’argile permette de recommencer un cycle.

Cet outil ou plutôt ces moyens de production, pour faire référence au « Capital » de Karl Marx, je les possède, je les possède vraiment. Il s’agit d’un réel ensemble de production. Ainsi je fais tourner ces moyens qui me permettent de produire encore pour posséder plus.

IMG_20170818_132358 Boîte à outils dans une chaise longue – 61.5 x 78 x 8 cm – 2016 – Plâtre coulé sur argile avec gouache

 

IMG_20170819_162349

Brouette équilibriste – 66.5 x 82 x 7 cm – 2016 – Plâtre coulé sur argile avec gouache

 

IMG_20170818_112636

Promenade à la dynamo – 61.5 x 78 x 8 cm – 2017 – Plâtre coulé sur argile avec gouache.

La possession des moyens de production

Vous pensez que celui qui sème des carottes dans son jardin le fait pour sa table. Vous n’avez sans doute pas à l’esprit que la carotte est chronophage, c’est un légume qui pousse lentement, plus lentement que les mauvaises herbes et sa culture nécessite plusieurs sarclages. Si par loisir vous vous y attelez, ce ne sera pas pour la fortune. Vous verrez que si on compare au prix de la grande surface du coin pour une quantité équivalente, le temps accaparé à la tache a une bien maigre valeur horaire.

Si vous cultivez des carottes, c’est peut-être justement que votre temps ne valant rien, vous bravez alors les logiques économiques, et tous ceux pour qui le temps vaut tellement.

 

Les révélations

Les révélations sont une série de portraits sont peints sur des vitres comme un motif central, le fond est laissé vierge. De larges aplats viennent recouvrir
l’image peinte pour cacher ou dissoudre sa matérialité de peinture, et par transparence ne laisser que l’image qui transparait. Recouvrir pour effacer et ne laisser qu’une présence, une « image pure » portrais 2obdématérialisée, dé incarnée.

 

3 autoportraits
Verre peint
Dimension 3 x 1.17 x 1.27
2005

Photo 007 Copie de Photo 002

Les pots

Les pots sont posés sur un socle.
Ce socle, grâce à ses roulettes et son axe central qui lui permettent de tourner sur lui-même, est avant tout l’outil de fabrication : un tour.

La fabrication est mixte; poterie en colombins (la forme est créée par la superposition de boudins de terre), et tournage sous l’action d’une poussée du pied sur le socle, pour le lissage de la forme. Au fur et à mesure que le pot se construit et s’élève, son poids devient tel que sa mise en rotation devient impossible. C’est pourquoi la partie basse est bien lisse, pour graduellement devenir structurée, les traces de tournage deviennent de plus en plus visibles. A hauteur de l’encolure, il n’est plus possible de mettre le socle en rotation et il est terminé par modelage.

Cette série est issue d’une recherche d’inscription d’un geste, d’une énergie dans la matière.

La partie basse est parfois moulée, ce qui confère à la pièce une zone neutre, vierge de trace.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Dimension 1.70 x 0.90
Argile et socle béton sur roulette
2007

12